Maison Blanche au rythme des couleurs du jazz

Poète visuel, Alexandra Stefanakis fait vibrer les couleurs à l’unisson des musiciens de jazz qu’elle écoute, qu’elle photographie. En réalisant ses œuvres à la gomme bichromatée, tirées sur Velin d’Arches, revisitées en Digigraphie, l’artiste force le grain de ses images et joue sur le velours de ses aplats. Son objectif capte la musique au moment où elle se crée, dans l’interprétation, dans l’émotion de l’instant. Ses tirages retravaillés poussent les notes de l’oreille à l’œil, au-delà de la prise initiale. Les sons entrent alors en résonance avec les images, s’improvisent chromatiques, dans une étonnante partition visuelle. Les dénivelés du saxophone d’Archie Shepp s’offrent les nuances subtiles de bleu sur un fond de blues. La trompette virtuose de Dizzy Gillespie envoie des harmonies originales. Et les couleurs pop rock rythment la guitare de Pat Metheny. Alexandra Stefanakis réussit à mêler différents univers artistiques tout en réinventant sans cesse le sien : photographique contemporain, où la technologie n’évince pas le pictural et la musique donne le tempo.

Alexandra Stefanakis vit et travaille en France. Elle débute sa carrière au milieu des années 80. Son travail s’articule d’abord autour de la mode et de la publicité pour évoluer vers une écriture visuelle : reportages et portraits du monde musical.

Elle obtient de nombreuses récompenses, dont le prestigieux Prix Polaroid de la Technique et le Prix de l’Agence Synergie du Reportage remis par Jean Loup Sieff en 1983.

Cette exposition est visible au sein du restaurant Maison Blanche du 15 septembre au 10 octobre 2014.

Pour acquérir une œuvre d’Alexandra STEFANAKIS : stefanakis.artvisuel@gmail.com

———–

Maison Blanche to the rhythm of jazz colors

Visual poet Alexandra Stefanakis makes colour shimmer in unison with the jazz musicians she listens to and photographs. By producing her works using the gum bichromate method, digitally enhancing them and printing them on Velin d’Arches fine art paper, she intensifies their graininess and plays with rich, velvety colour effects. Her lens captures the music at the moment when it is created, as it is performed, in the emotion of the instant. Her reworked prints move the musical notes from the ear to the eye, beyond the initial shot. Sounds then resonate with images and become literally chromatic, forming part of an astonishing visual score. Archie Shepp’s sax assumes subtle shades of blue (and shades of the Blues). Dizzy Gillespie’s trumpet blasts out unique harmonies. Vibrant hues rock Pat Metheny’s guitar. Alexandra Stefanakis manages to combine different artistic worlds whilst constantly reinventing her own: that of contemporary photography, where technology does not impinge on painterliness and where music sets the tempo.

Alexandra Stefanakis lives and works in France. She began her career in the mid 1980s. Her work initially focused on fashion and advertising and then moved towards a more personal style in reportage pieces on the world of music and portraits of musicians.

She has won a number of awards, including the prestigious “Prix Polaroid de la Technique” and the “Prix de l’Agence Synergie du Reportage”, which she received from Jean Loup Sieff in 1983.

“Jazz Colors” exposition is at Maison Blanche from the 15th of September to the 10th of October 2014.

To buy Alexandra Stefanakis’s works of art : stefanakis.artvisuel@gmail.com