Exposition : KRM investit les murs de Maison Blanche

Esprit du mur c’est l’oeuvre d’un couple d’artistes qui regarde dans la même direction pour un art urbain, graphique et dans le mouvement de la vie. Chérif et Geza est un couple d’artistes qui travaille à deux têtes et à quatre mains. Entre détournement d’affiches, graffitis et engagement politicosocial…

IMG_4730

L’Esprit du Mur : des œuvres à quatre mains

Rien ne prédestinait à cette rencontre entre Chérif, le Français d’origine algérienne, et Geza l’Allemande, et pourtant le destin s’en est chargé. Lui, autodidacte passionné d’art et de culture et elle, formée aux arts depuis sa tendre enfance. La rencontre entre ces deux écorchés vifs s’est passée en 2002 à Paris, au Salon des Indépendants. Coup de foudre immédiat. Trois mois plus tard, Chérif est invité à Berlin pour y exposer, Geza y termine ses études. Et c’est là que commence l’aventure de KRM. Ils tombent fascinés par les vestiges du Mur, cette révélation les conduira à « l’Esprit du Mur », mais ils ne le savent pas encore. Le temps de commettre une fresque à quatre mains de 25 mètres de long, le duo se sépare à nouveau. Un an plus tard, Geza rejoint Chérif dans son lieu de vie et de travail, une usine désaffectée dans le Tarn. Dans ce lieu propice, ils vont alors se dépenser sans relâche pour une seule cause, leur art, leur vision de la peinture.

Fils de pub

Fils de pub

Il n’y a pas plus libre qu’une expression sur un mur …

KRM est un couple d’artistes franco-allemand qui réalise des murs imaginaires sur bois et métal. Leur concept et style de peinture ESPRIT DU MUR est un art urbain iconoclaste et rebelle, basé sur la tragédie humaine et la complexité de l’être.

IMG_4732bis

« L’ESPRIT DU MUR » révèle un portrait de la vie citadine et exprime librement des contradictions intérieures, la souffrance et la joie. Travailler à quatre main est leur spécificité, l’« artiste Dieu » n’existe pas : Ils enrichissent leurs supports par la pulsion et la superposition jusqu’à ce que l’éphémère se stabilise. Le final est un enchevêtrement de couleurs, d’émotions et de techniques différentes. L’œuvre témoigne d’une actualité contemporaine et traite des sujets et questions sociopolitiques.

IMG_4727

Chaque tableau se termine par un pochoir au nom de KRM où figure un chien en marche. KRM est leur signum.

IMG_4725

Ok !

Cette exposition, en collaboration avec la Galerie Lila Pepino, est visible lors de votre déjeuner ou dîner à Maison Blanche du 5 avril au 29 avril 2016.


Drapeau-uk

With four hands

Nothing predestined the encounter between Chérif, the Frenchman of Algerian offspring and Geza the German woman, however destiny made it happen. Chérif a self taught man with a passion for art and culture and Geza trained in the arts since her early childhood. The encounter between these two people on edge occurred in 2002 in Paris, at the “Salon des Indépendants”. They immediately fell head over heel with each other. Three months later, Chérif travelled to Berlin where Geza was completing her training. It is there that the KRM’s adventure started. They were fascinated by the Berlin Wall remains, this revelation will lead them to “the Spirit of the Wall”, but they didn’t know this yet. They just created a 25 meter long fresco with four hands and separated again. One year later, Geza linked up with Chérif at the location where he lives and works, an idle mill in the Tarn district. In this propitious location they will work continuously on a single subject: their art and their vision of painting.

Man feels free when he leaves a trace on the wall…

KRM is a French-German artist couple. Together they create imaginary walls on wood. Their concept and style ESPRIT DU MUR is a rebel, urban art, based on human tragedy and the complexity of existence.

The ESPRIT DU MUR reveals a portrait of city-life and freely expresses interior contradictions, suffering and joy. Their work is iconoclast, based on overlapping images, words and impulsive gests. Working with four hands on the same piece defines the duos working process and makes their confrontation authentic. The « sacred art » doesn’t exist, they overlap each other until fragility is stabilized. The final result is an assembly of colour, emotions and different techniques.

The work witnesses a contemporary actuality and treats social-political subjects and questions. KRM and a running dog figure on each picture. KRM is their signum.

The exhibition is visible during your lunch or dinner at Maison Blanche from April 5 to April 29, 2016 and in collaboration with the gallery Lila Pepino.