Chandeleur 2015 : des crêpes et que ça saute !

La Chandeleur est l’occasion pour vous d’organiser un déjeuner entre collègues ou amis à Maison Blanche et ainsi de profiter des délicieuses crêpes que notre Chef Pâtisser Paul Donore réalisera en édition très limitée le lundi 2 février prochain.

La Chandeleur à Maison Blanche

A l’occasion de la Chandeleur, notre Chef Pâtissier, Paul Donore vous concoctera des crêpes soufflées à la mandarine impériale. Ce dessert sera exclusivement servi le lundi 2 février prochain au déjeuner. Afin de respecter la tradition, un véritable Louis d’or circulera entre les mains des clients déjeunant à Maison Blanche. Chacun pourra ainsi espérer chance et richesse durant cette nouvelle année 2015 !

L’origine de la Chandeleur

Le 2 février, 40 jours après Noel, la Chandeleur est célébrée. A l’origine c’était une fête païenne puis chrétienne dont le nom vient du mot  « chandelle ». Cette fête longtemps appelée « fête de la lumière » célèbre la Présentation de Jésus au Temple et clôt le temps de Noël.

À l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête païenne en l’honneur du dieu Pan, dieu de la foule. Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux.

Mais selon le mythe grec, Proserpine, la déesse des saisons, vivait avec Pluton, le dieu des enfers, pendant la moitié de l’année en automne et en hiver. Celle-ci retournait auprès de sa mère Cérès, la déesse des moissons, au printemps et en été. Il était alors de bon ton d’allumer des torches en février pour célébrer l’arrivée de celle qui apporte la lumière et la fertilité.

Il aura fallu attendre le Vème siècle pour que le pape Gélase Ier fasse rentrer ces rites païens dans le giron de l’Eglise. L’évêque de Rome supprime la fête païenne et organise à la place des processions aux chandelles représentant Jésus comme la lumière du monde.

Mais pourquoi déguste-t-on des crêpes ce jour-là ?

La tradition rapporte ainsi que pour récompenser et encourager les pèlerins venus à Rome pour la Chandeleur, le pape Gélase 1er leur fit distribuer des crêpes donnant ainsi naissance à une tradition toujours respectée.

Pancakes du Canada, blinis de Russie, tortillas du Mexique ou bricks du Maroc, les crêpes se cuisinent aujourd’hui dans le monde entier.

Comme c’est le cas pour bon nombre de fêtes, il règne autour de la Chandeleur une atmosphère de superstition encore présente aujourd’hui. Nombreux sont ceux qui continuent, à la Chandeleur, à faire sauter les crêpes de la main droite en tenant un Louis d’or dans la main gauche. La crêpe qui se retourne dans la poêle assure chance et richesse toute l’année. Cette tradition viendrait des paysans bretons ! Le Louis d’or qui avait été utilisé pour faire sauter la crêpe, était ensuite enroulé dans la première crêpe et placée en haut de l’armoire de la chambre du maître, pendant un an. L’année suivante, on récupérait les débris de la crêpe et on donnait la pièce d’or au premier pauvre rencontré. Si ces rites étaient respectés, la famille était assurée d’être prospère toute l’année.


Drapeau-uk

Candlemas 2015 at Maison Blanche

Candlemas is an opportunity for you to organize a lunch with colleagues or friends at the restaurant of Maison Blanche and enjoyed the delicious “crepes” that our Pastry Chief Paul Donore realized in a very limited edition just on February 2.

Candlemas at Maison Blanche

To celebrate Candlemas, our Pastry Chef, Paul Donore cook you souffléed crepes with imperial mandarin. This dessert will be served only on Monday, February 2 at lunch. In order to respect the tradition, a real “Louis d’or” (gold coin) circulates in the hands of customers having lunch at the Maison Blanche. Then, everyone can hope luck and wealth in this new year !

The origin of Candlemas

On February 2, 40 days after Christmas, Candlemas is celebrated. Originally it was a pagan festival and then a religious festival whose name comes from the word “candle”. This festival long called “Light Festival” celebrating Candlemas Day and closed Christmas time.

At the time of the Romans, it was a pagan festival in honor of the god Pan, crowd god. All night, the believers through the streets of Rome, waving torches.

But according to greek myth, Proserpine, the goddess of the seasons, lived with Pluton, god of the underworld, for half the year in the fall and winter. She returned to her mother Ceres, goddess of the harvest, in the spring and summer. It was then fashionable to light torches in February to celebrate the arrival of the one that brings light and fertility.

It was in the fifth century that Pope Gelasius I do get these pagan rites in the bosom of the Church. The bishop of Rome removes the pagan festival and hosts instead of candlelight processions representing Jesus as the light of the world.

But why are we eaten crepes that day?

Tradition said that to reward and encourage the pilgrims gathered in Rome for Candlemas, Pope Gelasius had distributed their first crepes giving birth to a still respected tradition.

Canada pancakes, blinis in Russia, Mexico tortillas or bricks of Morocco, the crepes are cooked in today’s world.

As is the case with many traditions, it reigns around Candlemas an atmosphere of superstition still present today. Many people continue to blow up crepes with right hand, holding a “Louis d’or” in the left hand. If the crepes turn in the pan, it ensures luck and wealth throughout the year. This tradition would come from the Breton peasants! The “Louis d’or”, that was used to flip the crepe, was then wrapped in the first crepe and placed on top of the cabinet of the master bedroom, for one year. The following year was recovered the remains of the crepes and gave the Louis d’or” to the first poor met. If these rituals were respected, the family was guaranteed to be successful throughout the year.